L'Acclameur | Niort
 
L'Acclameur
L'Acclameur L'Acclameur
L'Acclameur | Niort


"L'ambition collective est là"

Nous initions cette nouvelle tribune en forme d'interview en donnant la parole à Nicolas Fredon himself ! Qui mieux que le directeur de L'Acclameur pour répondre à nos questions empressées ?


L'Acclameur est ouverte depuis bientôt quatre ans. Premier bilan ?

- Plutôt positif. D'abord en termes de fréquentation. L'Acclameur reçoit toujours plus de public chaque saison. C'est maintenant un vrai lieu de vie, de passage, qui permet de valoriser Niort un petit peu autrement, avec la venue de Laurent Gerra (trois fois à l'affiche), Les Harlem Globetrotters, Archive, Jeff Panacloc et leurs immenses publics, connaissent l'adresse maintenant (rires).

La programmation est pour le moins éclectique. Est-ce un choix de votre part ?

- Je précise que L'Acclameur ne fait pas de programmation. C'est sans doute assez étrange vu de l'extérieur mais c'est le cas. Nous mettons la salle au service des producteurs de spectacles. Si nous sommes touche-à-tout, c'est grâce aux capacités de l'équipement. Les boîtes de prod le trouvent à leur goût et apte à recevoir des concerts, des pièces de théâtre, des galas de danse, des one man shows...

L'Acclameur est également devenu un haut lieu des manifestations sportives : championnats de France de gymnastique, de boxe et d'escalade, match de l'équipe de France de volley-ball féminin, show des Harlem Globetrotters... Est-ce une volonté de développer ce volet ?

- Oui. Même si le sport nous demande une organisation différente. Ce ne sont pas les mêmes circuits que la production de spectacles. Ici, nous travaillons avec les fédérations, les associations, les institutions locales. Nous mettons le site et nos compétences à disposition de la même façon. Il faut se rappeler que la vocation première de L'Acclameur, c'était justement de recevoir du sport.

Le site est notamment connu pour son mur d'escalade ?

- La Verticale. Nous disposons ici de l'un des plus grands murs indoor de France ! Les afficionados de la discipline viennent de partout pour se mesurer au “monstre”. Le site est homologué par la Fédé pour accueillir des manifestations nationales, voire internationales. D'ailleurs, nous accueillons les 12 et 13 mars prochain [la première étape de la Coupe de France difficultés]url:http://www.lacclameur.net/agenda/Premiere-etape-de-la-Coupe-de-France-d-escalade-difficulte-sur-La-Verticale_ae384021.html .

La Verticale est-elle amenée à évoluer ?

- Oui. En juin, nous inaugurons le bloc de La Verticale. Le Bloc est une discipline à part entière. Elle se développe de plus en plus. Pas besoin d'être accroché puisqu'on ne monte qu'à 4,5 mètres de haut. La réception se fait sur de gros tapis. C'est une pièce impressionnante, vous verrez : 15 tonnes de structure. Un formidable outil pour développer sa pratique. Il servira aussi de zone d'échauffement sur les compétitions de vitesse et de difficulté.

Justement, parlons apprentissage et éducation ; comment se porte le club d'escalade de L'Acclameur ?

- Très bien. Cet aspect pédagogique est important pour nous. C'est vraiment une pratique qui apporte beaucoup de choses. Elle permet de développer des capacités, des compétences parfois assez inattendues : la confiance en soi et en les autres, les repères dans l'espace, la souplesse, la force, l'équilibre... C'est un sport très complet. L'idée à terme serait de faire émerger une vraie filière. L'ambition collective est là.

Ouvrons maintenant le volet économie. En quoi L'Acclameur est-il un moteur dans ce domaine ?

- Simple. Niort dispose d'un nouveau centre d'affaires connecté : Le Club. C'est un nouvel espace pour les entreprises, pour le business. Celles qui l'ont essayé l'ont approuvé ! (rires). La situation géographique et la proximité des infrastructures est l'un de nos atouts : sortie d'autoroute, grand parking juste devant, aérodrome à deux pas... De quoi organiser de belles réunions, de beaux séminaires, avec ses collaborateurs et ses clients.

Au-delà du confort de travail, quelles plus-values proposez-vous ?

- D'abord nous prenons soin de nos clients. Ils ne débarquent pas ici dans un lieu étranger en pleine pampa. Au contraire, nous considérons que notre présence et notre assistance technique font partie de la prestation. Le service, aujourd'hui, c'est toute la différence.

Y'a-t-il des liens entre le Club, la Grande Halle et la Verticale ?

- Oui. Il serait dommage de ne pas profiter totalement de l'espace. Certains nous ont demandé des prestations de team building. A la suite de réunions studieuses, les pros consolident leurs liens en faisant une activité ludique ensemble, en se mesurant sur le terrain du jeu. Des épreuves de street golf dans la Grande Halle ou de l'escalade par exemple ont laissé de bons souvenirs. On peut aussi organiser [des soirées spectacles en carré VIP]url:http://www.lacclameur.net/Carre-VIP_a172.html , au plus près des stars. Ça aussi, ça laisse des souvenirs impérissables !

Vous recevez énormément de public, difficile de ne pas évoquer avec vous l'aspect sécurité. Quel message aimeriez-vous transmettre sur ce point ?

- Le monde du spectacle a été durement éprouvé ces derniers temps. L'équipe de L'Acclameur est hautement sensibilisée à ces questions, en relation étroite avec la Préfecture. On vous demandera le b-a ba à l'entrée de la salle : le classique ouverture du sac et palpations. C'est un peu plus long, un peu fastidieux, mais c'est une procédure aujourd'hui indispensable.

---

Propos recueillis par Karl Duquesnoy

Photo : Marie Delage
Photo : Marie Delage



A lire également