L'Acclameur | Niort
 
L'Acclameur
L'Acclameur L'Acclameur
L'Acclameur | Niort


"L’ouverture à tous est dans notre ADN"

Interview : Laurent Revel


Laurent est responsable des activités sportives à La Verticale de L'Acclameur
Laurent est responsable des activités sportives à La Verticale de L'Acclameur

La Verticale est-elle aussi exceptionnelle que cela ?

- Oui tout à fait. Et je suis persuadé que la plupart des Niortais ne se rendent pas compte de ce qu'ils ont à leur portée. Je les invite à venir voir de leurs yeux ! Ce mur et cette salle entièrement dédiée à la discipline sont une exception au niveau national. Ça change des fonds de gymnase qui sont généralement le lot de l'escalade.

Un tel équipement n'était pas vraiment attendu à Niort.

- C'est vrai. La Verticale s'est posée ici comme une soucoupe volante. Bien sûr, il y avait des clubs dans le département - Vertige et le Club alpin français à Niort, Ameroc à Magné notamment - mais les Deux-Sèvres ne sont tout de même pas un haut lieu de l'escalade. Ce fut une vraie bonne surprise pour le milieu. Aujourd'hui, le mot est passé parmi les spécialistes. On vient de loin pour grimper ici.

La Fédération française de montagne et d'escalade a-t-elle pris part au projet ?

- Oui bien sûr. Sur ces trois dernières années, elle a profité de l'installation pour organiser plusieurs rencontres de niveau national. Des championnats de France, jeunes et universitaires, une étape de Coupe de France en mai dernier. Le public a pu voir des épreuves de difficulté et de vitesse. Avec le bloc, nous serons en capacité de proposer tout le panel des disciplines de l'escalade de compétition.


Cela demande-t-il beaucoup de travail d'entretien pour maintenir un haut niveau de prestation ?

- La Verticale est en constante évolution. Il est primordial de renouveler les itinéraires très régulièrement. Chaque semaine, nous en changeons trois ou quatre. C'est un gros travail de deux heures et demi par voie. Mais c'est le prix à payer pour rester au top. Le budget et les compétences sont mis en face du projet.

Au-delà du gratin de l'escalade, La Verticale s'adresse-t-elle à tous les publics ?

- Absolument. Une filière de compétition est en train d'éclore à Niort, mais l'ouverture à tous est clairement dans notre ADN. C'est d'ailleurs la première condition de l'exploitation de cette salle. Dès son origine, le projet est allé dans le sens de la conciliation entre haut niveau et grand public. Nous avons la possibilité, sur une telle surface, de satisfaire tout le monde et dans de bonnes conditions. Nous sommes organisés pour ça.

Comment êtes-vous structuré ? Avez-vous créé un club auquel il faut adhérer ?

- L'Acclameur a signé une Délégation de service public (DSP) avec la commune de Niort. La Verticale n'est pas un club, mais un établissement affilié à la FFME. C'est un bon choix de gestion, il garantit l'ouverture à tous. Nous assumons pleinement notre mission de service public, qui intègre des critères d'accessibilité, d'éducation... Au-delà de l'équipement exceptionnel, c'est ce qui m'a attiré dans ce projet global. Nous ne pensons pas qu'à entraîner des champions.

---

Propos recueillis par Karl Duquesnoy